Il y a quelques jours circulait sur Twitter la vidéo de la Pub Spontex version geek. Quelques semaines plus tôt, Bouygues lançait la campagne des Chatons Télécoms, avec un peu plus de succès. Plus récemment, Dior en rajoutait une couche avec Dior Games. La conclusion est sans appel : la culture geek (sic) séduit les marques. Mais POURQUOI ? A priori de niche, a priori hermétique, qu’est-ce que ces codes et références apportent aux marques ? Qui veulent-elles vraiment séduire ? Est-ce que ça marche ?

DISCLAIMER : dans cet article, beaucoup de portes ouvertes seront enfoncées, et souvent j’écrirai le nom de Lapalisse. Je m’en excuse par avance auprès des initiés que ça risque d’énerver. Les commentaires sont là si vous voulez exprimer votre désaccord, mécontentement ou juste apporter votre pierre à l’édifice. Maintenant, vous pouvez cliquer sur « Lire la suite ».

Lire la suite »