Pour commencer, sachez que vous allez pouvoir vous en mettre plein les tympans gratuitement et légalement. Une introduction à notre sujet du jour se trouve ici :

[Mellowhype, un des nouveaux promus dans la clique OFWGKTA]

Kanye West a décidé de vendre son album $3,99 sur amazon, ceux dont on va parler aujourd’hui font leurs passes pour le plaisir.

Odd Future Wolf Gang Kill Them All (OFWGKTA), c’est le nouveau collectif qui tabasse les Etats-Unis d’Amérique avec un Hip Hop pas du tout cordial. On trouve dans ses rangs des rapeurs, producteurs, graphistes, skateurs, qui ont pour points communs Los Angeles, leur jeune âge (« Tyler, The Creator », leur chef de file, a 19 ans), une morale atypique et un talent détestable. Le voyage en eaux troubles commence par là :

Image de prévisualisation YouTube

C’est sale, on a pas envie de regarder, mais le gamin a ce truc incroyable qui nous fait penser que le rap underground n’est pas mort. Le beat est aussi efficace que le flow d’Earl; sa maîtrise est proche du don, un don partagé par tous les mecs d’OFWGKTA. Chaque titre balancé est l’occasion de se poser un moment et de vous conter une jolie histoire à base de meurtre(s), viol(s), et autre(s) blasphème(s) en tout genre. Ca n’est pas pour rien qu’Earl affirme «I’m the reincarnation of 98 Eminem » sur l’excellent featuring avec Tyler « AssMilk », on retrouve le même torrent de bile et les thèmes amoraux qui avaient fait le succès du Slim Shady. Comme l’avait écrit Jon Caramanica (et sûrement un vrai auteur avant lui), « The avant-garde need not be moral ». Personne n’a envie de cautionner les trucs dégueulasses lâchés dans ces lyrics, mais comment nier que ces thèmes sont ceux qui enfantent le meilleur rap ? Parler d’humour noir peut alors apparaître comme une bonne échappatoire, mais les types d’Odd Future trouveraient sûrement la chose trop prétentieuse. Tout comme l’étiquette « Horror Core » que certains ont voulu leur coller et qu’ils se sont empressé de nier : « OFWGKTA Is Not Horror Core Rap. We Make Soundtrack Music ». En bref, un joyeux chaos orchestré par une bande d’enfants prodigues.

Image de prévisualisation YouTube

La voix caverneuse de Tyler le pose en boss incontesté d’un mouvement qui est en train de prendre d’assaut les soundsystems des deux coasts, et même d’un bout de l’Europe puisque le collectif est récemment venu faire des misères à la scène londonienne. Tout est en place, aussi bien les EPs et les mixtapes qui pleuvent dans tous les sens (rappelons-le, gratuitement) que l’esthétique délétère véhiculée sur les affiches des différents shows. Les gamins arrivent à transmettre leur message ô combien ambigu -si message il y a- entre délires bon enfant et bordel criminel. Il est encore temps de profiter de ce hip hop brut avec ses beats maison et ses textes sans concession. On peut en effet craindre que l’indépendance et la fraicheur d’OFWGKTA soient bientôt remises en question par les labels ou producteurs désireux de rendre le business profitable. Pour info, Mos Def n’a pas hésité à se pointer dans leur loge lors d’une de leur récente performance à New-York. La clique réussira-t-elle à garder la tête froide pour continuer à jouer les voyous où se laissera-t-elle acheter par un proxénète ?

La réponse bientôt, et en attendant abreuvez-vous de ce swag.

Le tumblr (pour télécharger cool)

Les vidéos