On n’a pas fini d’en entendre parler de ces fameuses 50′s… Après avoir abordé l’aspect très retro bon chic bon genre (oui bon, carrément vieillot si vous le dites), voila the other side of the fifties, beaucoup plus young and trendy, bref, mieux quoi.

La rockabilly, c’est Elvis, la banane, les blousons en cuir des universités américaines, c’est Grease, des petits chemisiers à pois rendus plus sexy par un jean bien moulant à la Olivia Newton John… (en fait, c’est un peu les 60′s aussi, mais ne nous formalisons pas).

Maintenant que le décor est posé, voici, en image et pour vos beaux yeux, la version 2010 up-to-date du look  rockabilly, à adopter tout-de-suite-aujourd’hui-maintenant-sinon-demain-il-sera-trop-tard:

Source: Grazia, Jalouse Septembre 2010

Un dresscode très highschool american girl mais revisité à la sauce urbaine chic grâce à la très douée chouchoute de la planète entière Isabel Marant. Elle cartonne cet hiver avec une collection à l’origine même du retour rockabilly en déclinant des codes 50′s qui collent parfaitement à l’air du temps :

Jean 7/8 roulotté à la cheville (non, ce n’est plus interdit), en cuir pour les plus téméraires + escarpins à noeuds très échancrés + teddy en cuir pour casualiser tout ça. Ajoutons une petite touche de soie à l’aide d’un foulard ou d’un petit top fluide, et on obtient la parfaite équation pour une allure à la fois féminine mais pas gnan-gnan, ce qu’il faut de chic et d’urbain (un peu total look, certes, mais après à chacun de d’adapter à sa sauce).

Niveau make up, c’est forcément le grand retour de l’eye-liner et l’oeil de biche. On remarquera aussi des coiffures très collégiennes comme queue de cheval haute et ébouriffée, et bien sur la fameuse banane 2010, ici version Fendi:

Alors maintenant que tous les ingrédients sont donnés, on peut piocher dans ce répertoire rock us au gré de nos envies, et aussi se re-mater American Graffiti, on ne s’en lasse pas.