Attention les yeux ! En ce printemps 2011, la tendance est à l’arc-en-ciel de couleurs flashy. Adieu blanc, noir, beige et autres basiques. On se doit désormais d’oser la couleur. Mais pas n’importe comment. Les imprimés ? So 2010. Le color-block, c’est – comme son nom l’indique la superposition de blocs de couleurs vives : du vert émeraude, de l’orange et du doré, du rouge, du violine, et du jaune canari, toutes les associations sont permises. Jusqu’à parfois en avoir la nausée.

L’engouement pour le color-block marque-t-il un virage dans la mode féminine ou est-il seulement une tendance passagère ré-inventée par des créas dépressifs en mal de jovialité ?

Défilé Richard Nicoll


-

Défile Gucci printemps-été 2011


Les coupes sont minimales. Blazer, jupe taille haute, pantalon droit ou carrot pant sont l’apanage de la color-blockée. En effet la sobriété extrême des formes et  des volumes est la condition sine qua non de la survie d’un tel colorama chimique. Ainsi rien d’autre que le juste agencement des couleurs ne détermine l’élégance et l’harmonie d’un outfit. D’où de nombreuses fautes de goûts en perspectives… Novices de la couleur s’abstenir.

Il va donc être difficile de faire sortir le color-block des podiums. La tendance est relativement risquée : l’association de plusieurs couleurs intenses peut vite friser le too much, voire carrément le mauvais goût.

-

-

Côté maquillage, c’est la même chose. On superpose des fards de couleurs plus ou moins criardes (bleu canard, vert anis, jaune mimosa), on applique un fard rose bonbon, la bouche est orange flashy, les ongles fuchsia, et on voit après si ça colle ou non. En bref, il faut être excentrique jusqu’au bout des ongles.

-

-

Givenchy a d’ailleurs sorti une collection de maquillage nommée « Acid Summer », palette d’ombre à paupière déclinée en neuf coloris audacieux. Nicolas Degennes, DA du maquillage chez  Givenchy, affirme s’être inspiré du néon pour réaliser cette collection acidulée. Pour que notre regard soit aussi intense que notre garde-robe, même nos paupières se doivent d’être color-block.

Qu’il s’agisse de vêtements, de maquillage ou d’accessoires, la tendance colourful est omniprésente, voire envahissante. Furla surfe sur la vague et sort une ligne de sacs « plus color-blockés tu meurs », baptisée Candy : des sacs en gomme de forme bowling, déclinés en plusieurs couleurs über-flashy.

-

-

De plus, ces sacs sont transparents, prévus pour mettre à nu leur contenu, autrement dit dévoiler l’intimité des demoiselles qui le portent. Une révolution, quand on sait que le sac à main a toujours été un mystère, une caverne d’Ali Baba, une grotte, voire –en poussant l’analyse un peu loin, je l’accorde – la représentation sociale pudique d’un sexe féminin qui à la fois attire, fascine et effraie. Mais Furla n’invente rien : il y a dix ans déjà, Longchamp exposait au grand jour le jardin secret des femmes avec son sac en PVC transparent.

-

-

Almodovar, avec ses héroïnes aux tenues hautes en couleur, a peut-être été, sans le savoir, un trend-setter.  On se rappelle tous de Raimunda et de ses fringues bariolées aux couleurs explosives…

-

-

Pedro A. n’a qu’à bien se tenir : cinq ans après Volver, la marque ibérique la plus mondialisée, j’ai nommé Zara, s’empare du phénomène et propose à ses clientes d’entrer dans la peau de Carmen Maura ou de Pénélope Cruz. Toutefois le fast-retailer joue la carte de la sobriété et amorce la tendance color-block en douceur, pour s’adapter à sa clientèle peut-être encore frileuse.

-

-

Et si cette manie de vouloir faire concurrence à sa trousse de surligneurs prenait ses racines un peu plus loin qu’Almodovar ? Certes, les fluokids ont adopté (et abusé du) look colourful dans les années 2000, mais il convient de rendre hommage aux véritables créateurs de ce trend, à savoir tous ceux qui écumaient les clubs disco pendant les seventies, comme le fameux Studio 54. Cette décennie se caractérise par une audace incomparable, incontestablement liée à la libération des mœurs et à l’affirmation identitaire de la communauté gay. Et le disco est le fruit de ces tendances. Ses aficionados, qui s’exprimaient aussi bien à travers la musique qu’à travers la mode, ne reculaient devant rien : couleurs explosives, motifs improbables, paillettes, coiffures excentriques. Et faut-il rappeler que le mythique Rubik’s cube est né dans les années 70…

-

-

A côté de celles qui jouent le total look, jusqu’à flirter avec la faute de goût, il y a celles, plus discrètes (plus élégantes ?) qui ont compris qu’ajouter un accessoire (bijoux, pochette), ou un seul vêtement de couleur vive, pouvait joliment agrémenter une tenue sobre et la rendre plus estivale.

-

-

Une petite touche de color-block sur un outfit sobre, ou comment donner de la gaieté à sa tenue sans virer clown.

Dans la pratique, si cette tendance s’affirme, ce sera sur un vestiaire nécessairement sobre et épuré. Par exemple, on pourra associer un pantalon cigarette coloré avec un t-shirt blanc et une pochette « pop », ou bien en insérant une pièce de couleur intense sur une tenue bleue marine, ou encore en misant  sur le maquillage (bouche fluo OU yeux flashy).

D’autres comme Tara Jarmon prennent le parti de revisiter des classiques : une chemisette col mao sur un pantalon 7/8, ou alors une robe simple au style très Courrèges, et même les couleurs les plus acidulées deviennent élégantes. Le résultat : une alliance très réussie pour cette marque entre le chic et les tendances.

-

Défilé Tara Jarmon

-

La vague colourful ayant déferlé sur les podiums d’octobre dernier semble incontournable. En dépit de son caractère audacieux, elle a tout pour plaire aux fashionistas. En effet, il faut dire que nos dressings ont fait, ces deux dernières années, une overdose de beige, de kaki et de camel, et ont bien besoin d’une cure vitaminée.

-

Sources :

- givenchy : www.becomegorgeous.com
- longchamp : chloehandbagaddict.blogspot.com
- Richard Nicoll : http://www.maniacexchange.com/trend-watch-color-blocking
- Furla Candy : www.allthingsmary.com
- Gucci : http://glossandmartini.wordpress.com
- Tara Jarmon : www.grazia.fr
- pochette bleue : lookbook.nu
- Zara : www.zara.com
- Penelope : stressandthecountry.blogspot.com
- Rubik’s cube : geekattitu.de
- Maquillage : www.hellocoton.fr